1976 - 1977. Que fait Yves Lasne?
Son intérêt pour les dilutions homoéopathiques résulte de plusieurs facteurs:
- d'une part, la constatation d'effets thérapeutiques surprenants par leur puissance et leur rapidité des médicaments homéopathiques dans des cas pathologiques où souvent des années d'échec de la médecine allopathique avaient précédé leur administration,
- d'autre part, un goût scientifique certain pour le hors sentiers battus et, probablement, les facteurs latents.

Dans les années 1976-1977, il a entrepris quelques essais de dilutions hahnemanniennes de radioéléments qu'il avait à sa portée du fait de son activité professionnelle. Les résultats des mesures de radioactivité des solutions obtenues furent négatifs en ce sens que le signal radioactif devenait indétectable dès les premières dilutions (5 CH).

1982. Les grandes actions commencent.
Le côtoiement permanent de nombreux collègues de diverses disciplines lui a permis dès 1982 d'avoir accès à deux nouveaux moyens d'investigation:
- la résonance magnétique nucléaire (RMN)
- la spectrométrie infra-rouge.

En mai 1983, quelques préparations homéopathiques, Lavendula et Iodure de potassium, achetées dans le commerce en solutions aqueuses et alcooliques, servirent aux premiers coups de sonde. Les deux méthodologies différencièrent tout d'abord ces préparations de l'eau et de l'alcool (bien au delà de la 5ème CH) et, de plus, mirent en évidence des différences de signaux entre séries de solutions correspondant à des substances différentes, et entre différentes dilutions d'une même substance. Les mêmes solutions furent mesurées à plusieurs reprises avec persistance des différences de signaux.
Deux méthodes permettaient enfin d'aborder le phénomène des préparations homéopathiques.

1985. Les premières publication scientifiques
Au nombre de ces publications figurent notamment:
Lasne Y., Duplan J.C, Mallet J.J., Bonmartin A., Fenet B, Briguet A. et Delmau J.
Mise en évidence de variations de temps de relaxation T2 de solutions "Homéopathiques" (dynamisées-diluées), 1er congrès du G.R.A.M.M. (Groupe de Recherche sur les Applications du Magnétisme en Médecine), Lyon, 20-21 Septembre 1985.


Lasne Y., Duplan J.C et Mallet JJ. Mise en évidence de signaux physiques émanant de solutions diluées-dynamisées ou homéopathiques, 2ème Bulletin du M.TS. (Medical Telematic System), Ed. Centre Européen d'Informatique et d'Automation, Lacenas, France, Décembre 1985.

Lasne Ph. Propriétés des solutions homéopathiques, mesure de la relaxation magnétique T2, Thèse pour le diplôme de doctorat en Pharmacie, Lyon, France, 27 0ctobre 1986.

Lasne Y. , Duplan J.C , Fenet B et Guerin A. Contribution à l'approche scientifique de la doctrine homéopathique, De Natura Rerum, 3, 38-43, 1989.

1993. La grande rétrospective de 10 ans d'efforts
La qualité des mesures en Résonance Magnétique Nucléaires, travaux réalisés sous la surveillance de J.C. Duplan, physicien spécialiste de RMN, directeur du centre de spectroscopie hertzienne de l'Université Lyon1, est remarquable et ces mesures constituent les bases d'un formidable article d'Yves Lasne publié en 1993 dans De Natura Rerum (Number 2, June 1993, Vol. 7):

L'HOMEOPATHIE: TRAITEMENT DE /PAR L'INFORMATION     Dr YVES LASNE 1993
CHAPITRE I : Pourquoi mon intérêt pour l'homéopathie?
CHAPITRE II : Reproductibilité et spécificité des préparations homéopathiques
CHAPITRE III : Etude approfondie des dilutions en RMN
CHAPITRE IV : Importance du protocole de préparation des solutions homéopathiques
CHAPITRE V : Le rôle de l'oxygène
CHAPITRE VI : Analogie avec les objets fractals
CHAPITRE VII : Proposition d'un modèle d'action des solutions homéopathiques
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
REMERCIEMENTS

1994. Arrivée d'autres partenaires. Extension des travaux d'Yves Lasne
Yves Lasne avait utilisé, à l'époque, toutes les ressources du corpus de la science et avait modélisé ses résultats en employant la géométrie fractale, approche fractale qui offrait une voie permettant la meilleure connaissance des phénomènes chaotiques. Cependant, de nombreuses expériences ne pouvaient pas être interprétées par cette approche.
En 1993 trois auteurs (Rolland R. Conte, Henri Berliocchi et Hans Georg Andras) publient chez Economica (Paris, France)un ouvrage intitulé: "Nouvelle Economie Théorique" dans lequel ils introduisent un nouvel outil statistique pour déchiffrer les signaux chaotiques qui sont nombreux en économie: valeurs boursières, prix des matières premières, ...

La mise en pratique d'une statistique nommée par Henri Berliocchi "contonienne" permettait de mieux lire les phénomènes chaotiques en accédant à un niveau supérieur du phénomène. Henri Berliocchi a d'ailleurs présenté cette approche dans son livre; "Théorie des Ethers" publié chez Economica en 1994.

A cette époque, Henri Berliocchi avait demandé à Rolland Conte, comment approcher à l'aide des mathématiques et des outils développés pour l'économie, le mystère de la vie et les processus de vieillissement s'y rapportant.
Finalement l'interaction de "rien" avec le vivant (animal, végétal) produisant des effets a été choisi: les dilutions homoéopathiques qui, du point de vue de la chimie ne contiennent aucune molécule à partir d'un certain taux de dilution (11 à 12 CH).
Les premières applications de la statistique contonnienne aux propriétés des hautes dilutions ont été présentées en 1993 par H. Berliocchi et R.R. Conte, au GIRI, dans le cadre du 7th Symposium tenu à Montpellier les 20 et 21 novembre1993, dans une conférence intitulée: "Interprétation Physico-Mathématique de l'effet Pharmacologique des hautes dilutions: Onde rémanente, Apparences contonniennes (Conton).
Le texte de cette conférence a ensuite été publié dans Les Cahiers de Biothérapie. N 126 - Février/Mars 1994 (Editions Similia S.A.)

1994. Comment s'est effectuée la liaison avec Yves Lasne? Quelles en ont été les suites?
Ayant choisi d'étudier les dilutions homoéopathiques, H. Berliocchi et R.R. Conte ont recherché dans la littérature des publications sur l'impact sur le vivant, mais aussi et plus particulièrement des mesures physiques sur ces "étranges" dilutions homoéopathiques.
Grâce aux efforts de Madame Geneviève Buxin et de Monsieur Pierre Dorfman des laboratoires Dolisos ils sont tombés sur la publication de Yves Lasne dans De Natura Rerum (Number 2, June 1993, Vol. 7).

Les suites en ont été l'interprétation des centaines d'expériences réalisées par Yves Lasne entre 1983 et 1993 mais qui n'avaient pu être dépouillées par manque d'outils mathématiques.

Dès cette année, un publication était présentée au GIRI, dans le cadre du 8th Meeting tenu à Hadassah Hospital Mount Scopus, 10-12 December 1994. Jerusalem, Israel.
Correspondance between Hahnemanian and Korsakovian
Preparations of NO3H analyzed in N.M.R with the Cotonian Statistic

1996. Publication de: Théorie des Hautes Dilutions Aspects expérimentaux.
Après 3 ans de quasi silence, car Yves Lasne avait terminé son étude lors de la grande publication de 1993, Yves présentait ses travaux interprétés avec les nouveaux outils:
la statistique contonienne et la théorie des Ethers.
Le 7 Décembre 1996, au Novotel Bercy dans le cadre d'une conférence organisée par le CEIA, Yves au nom des 3 autres auteurs présentait:
THEORIE DES HAUTES DILUTIONS ET HOMOEOPATHIE
CONSIDERATIONS THEORIQUES ET PRATIQUES

1997. Contacts avec le monde des Bio-mathématiques:
Comme l'a exprimé Ernst Cassirer dans Substance and Fonction (1923. Réédité par Dover Publications Inc, New-York)): ce que nous demandons et attendons d'un concept scientifique, est avant tout, que: dans la zone d'indétermination et d'ambiguïté des idées, il institue une détermination tranchante et non équivoque.

Le modèle mathématique développé dans le cadre de la Théorie des Hautes Dilutions répond à ces exigences et a été présenté à Alicante en 1997.

Impossible measures, Contonian appearances. First congress of mathematical model and methods applied to biology and medicine. Alicante 30 June 2 July, 1997. Henri Berliocchi.

2000. Publication de:
Théorie des Hautes Dilutions. Application au vivant
International Conference. "Energies of Humans and Earth" St Petersburg, 11-17 July 2000

KIRLIAN'EFFECT: "QUANTUM MIRAGE"
Yves Lasne, Henri Berliocchi, Rolland R. Conte
IV International Scientific Congress on Bioelectrography
Saint Petersburg 2000

Impossible measures, Contonian appearances. Interpretation of the effects of high dilutions by building the Feynman measure in the real numbers of Levy and in the Solvay theory Kybernetes, Vol 29, N 1, 2000, pp 117-123. Henri Berliocchi, University Paris-Nord, France.
La formation des trous blancs: Conséquence de la disparition de la matière dans l'espace temps. (Non publié)
Rolland R. Conte ,Yves Lasne, Henri Berliocchi,


Contrairement aux critiques apparues ici et là depuis la publication des ouvrages intitulés "Théorie des Hautes Dilutions", des publication officielles d'articles divers traitant des travaux réalisés par Y. Lasne seul ou en collaboration avec d'autres auteurs avaient été faites au moins 10 ans avant l'édition de ces ouvrages.
Ont-elles été oubliées par des chercheurs francophones, non repérées par les chercheurs non francophones, ou bien oubliées pour toutes autres raisons non avouées mais étant très souvent enfouies au fond de chacun d'entre nous?
Notre but n'est pas de chercher une réponse, mais d'offrir à tous les sources des ouvrages et articles qui peuvent être compulsés.